mardi 24 janvier 2017

La genèse d'une collection (deuxième partie)


La genèse d’une collection
(Deuxième époque)

Tournage de "De Jules à Julien" au musée, metteur en scène : Roland Quenouille (collection musée)

En route vers une association du Musée de la Maison d’Ecole


Pendant que les groupes de travail constitués entre 1974 et 1978 réalisent les différentes tâches qui leur incombent, la société, par l’intermédiaire des médias s’intéresse vivement à ce qui se passe dans ce petit coin de France. On peut même dire qu’elle y porte un intérêt certain, c’est pourquoi un certain nombre de films télévisés paraissent à propos de la Maison d’école ; ils y retracent soit l’histoire même du musée, soit s’appuient sur des aspects des expositions pour illustrer des points particuliers dans des reportages plus généraux. 



vendredi 20 janvier 2017

Architecture du bâtiment du musée


Architecture du bâtiment du musée

De la Maison d’Ecole

Façade du bâtiment, aquarelle-plan de Dulac (collection Pirou)


Des temps favorables

La construction de deux écoles communales en 1881 résulte d'une conjonction de deux facteurs :
- consécration par la Troisième République d'un demi-siècle d'efforts pour régler la question des locaux scolaires en créant la Caisse pour la Construction des Ecoles (1878);
- volonté d'ériger les premiers bâtiments scolaires publics de la Ville par la municipalité républicaine récemment élue autour d’Octave Jeannin (1878) pour compenser l'initiative patronale qui, depuis 1870, a fait élever plusieurs bâtiments pour ses écoles congréganistes, sous la direction de l’architecte dijonnais Jean-Philippe Suisse et d’Hyppolite Goichot, architecte de la Compagnie.


samedi 14 janvier 2017

Les petits aussi


« Petite histoire d’un écolier d’autrefois  expliquée aux enfants d'aujourd’hui »

Rentrée à la salle d'asile (document musée)


CHAPITRE III
« Les petits aussi »


Muni de son équipement, évidemment bien moins lourd que le pesant fardeau que véhiculent les enfants d’aujourd’hui, Jules cheminait jusqu’à l’école… à pied, bien sûr. Comme il était le plus âgé, il passait de maison en maison tous les matins, ramassant au passage les plus jeunes afin de les conduire à l’école maternelle. En effet, depuis 1837, c'est dans les salles d'asile, établissements charitables, qu'étaient réunis les petits enfants du peuple que leurs mères ne pouvaient garder au foyer. 

mardi 10 janvier 2017

La genèse d'une collection (première partie)


La genèse d’une collection
(Première époque)
Par Suzanne Régnier, fondatrice

(Dans « Bulletin des Coopératives Scolaire »)

Suzanne Régnier, professeur d'Histoire-Géographie, fondatrice


Genèse d’une exposition temporaire devenue permanente
La première collection d’objets du musée de la Maison d’Ecole a quarante-deux ans et les travaux des bénévoles commencèrent donc bien avant la création « officielle » de notre association. Il convient, par conséquent, de faire appel aux souvenirs de chacun. Pour cela, nous présenterons l’historique du musée en retraçant les grands moments qui ont permis d’en arriver là avec pour devise :
 « L’école d’hier explique l’école aujourd’hui. »


Ecolière et écolier


Ecoliers des campagnes-Ecoliers des villes

Ecoliers, Blanzy, vers 1900 (collection musée)


A la campagne

« Voici venir Marcel en son accoutrement d’hiver. Il porte un sarrau de cotonnade neuve et raide qui lui bleuit les mains, une casquette de velours élimé dont la visière, autrefois vernie, s’effiloche et lui ombrage la joue (..) en dessous, trottinent deux petites jambes chaussées de bas rouges et de sabots de bois blanc. » Institutrice, Ecoliers et Paysans de J. Brun-Lefebvre, 1923.


lundi 2 janvier 2017

Éduquer à une citoyenneté démocratique et solidaire


Les conférences du Musée de la Maison d’Ecole

Jean-François Vincent

Éduquer à une citoyenneté démocratique et solidaire


Conférence de  J.F. VINCENT, Espace Loisirs de Sanvignes-les-Mines :

Instituteur de 1978 à 1987, Directeur d'école de 1987 à 1990, Directeur d'école d'application de1990 à 1993, Président de la fédération de l'OCCE en 2001, Jean-François Vincent fut aussi membre du groupe de travail de la direction de l'évaluation et de la prospective (DEP) chargé de l'évaluation des pratiques professionnelles des enseignants de 1990 à 1992. Il occupa aussi d’autres postes parmi lesquels on notera : Conseiller technique du centre d'études sociologiques du travail et de l'économie sociale du CNAM, Coordonnateur des associations éducatives complémentaires de l'enseignement public Administrateur national du CCOMCEN. Membre du conseil supérieur de la coopération.